Barpoa – eau

Burkina Faso

2021 Adduction électro-solaire

Adduction d’eau potable à Barpoa, au Burkina Faso à la demande de l’association La Brique.

Barpoa – eau
Lien vers le projet

Notre partenaire : l’Association La Brique

La Brique œuvre depuis 1992 en faveur de l’enfance défavorisée du Burkina Faso.
L’une de ses forces est de travailler sur le terrain exclusivement avec des salariés burkinabés sensibilisés au travail humanitaire et motivés à bâtir un avenir durable aux enfants et aux familles burkinabés qu’elle soutient.
La collaboration est étroite et solide entre le personnel employé par l’ONG La Brique Burkina et les membres de l’Association La Brique Suisse créée pour soutenir et financer les activités de terrain.
La Brique bénéficie ainsi d’une compréhension et d’une appréhension africaines des réalités du terrain ainsi que de la rigueur et de la tradition humanitaire d’un pays comme la Suisse.

Le CSPS de Barpoa

Le Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) situé à Barpoa a pour but de desservir les populations de 9 villages dans la commune de Diapaga, située à plus de 400 km de Ouagadougou, dans la province de La Tapoa, à l’extrémité Est du Burkina Faso, à la frontière du Niger et du Bénin.

La population de cette région qui souffre de l’éloignement de la capitale, est estimée à 5’762 habitants dont 52% de femmes. Cette population augmente en moyenne de 182 personnes par an ; ses membres les plus vulnérables sont les enfants et les femmes enceintes (329 accouchements par an). Les bénéficiaires indirects du CSPS seront les habitants qui vivent non loin de ces 9 villages, estimés à 1’500 personnes supplémentaires.

La collaboration IAS – La Brique

La Fédération Vaudoise de Coopération (FEDEVACO) a financé la construction des bâtiments ainsi que le forage. IAS pris en charge l’adduction électro-solaire d’eau potable de ce projet, financée par la Ville de Genève, qui fait l’objet de ce chapitre. IAS Burkina réalisera l’électrification solaire du CSPS.

Le château d’eau a été construit début 2021, et l’équipe burkinabée d’IAS, emmenée par Lévi Kabré et Hippolyte Tassembedo est allée connecter le château au forage et à la borne-fontaine, qui a commencé à desservir la population dès avril 2021.

Le matériel transporté depuis Ouagadougou : Panneaux solaires, barres d’acier pour construire la structure porteuse des panneaux, tuyaux souples et rigides.

Montage des panneaux au sommet du château.

Construction de la borne-fontaine

Vus du sommet du château, à gauche le dispensaire et au fond, au centre, la maternité.

La borne fontaine est prise d’assaut à peine le béton sec…

Le réseau distribuant l’eau aux divers bâtiments sera construit en même temps que ceux-ci seront alimentés par la centrale électro-solaire. C’est alors que le CSPS pourra fonctionner.

En attendant, le pompage solaire calme déjà la soif des villageois.