Mandouri hôpital

Togo

2009 Hôpital, Centrale électro-solaire, Électrification

Electrification de l’hôpital de Mandouri, au Togo

Mandouri hôpital
Lien vers le projet

Mandouri, chef-lieu de la préfecture du Kpendjal, à l’extrême nord-est du Togo. Quasiment le bout du Monde …
IAS y a déjà construit une adduction d’eau en mars 2008.

Mandouri possédait un grand hôpital avec de nombreux employés, mais, jusqu’à l’intervention de IAS,  pas vraiment d’électricité permettant des interventions de nuit. Un groupe électrogène, d’une puissance limitée et d’une tension incertaine, alimente un certain nombre d’abonnés, dont l’hôpital, mais il s’arrête à 23h jusqu’au matin (ainsi qu’entre midi et 15h). Donc, après 23h, pas de lumière qui faciliterait les interventions d’urgence, les accouchements nocturnes, etc…

Séance de vaccination des bébés

Grâce au financement de la Ville de Meyrin, la délégation des Ingénieurs & Architectes Solidaires comprenant Charles Cousin, Catherine Jelk et Bernard Béroud, plus Ben Treboul Ouedraogo, un électricien burkinabé,  a pu implanter dans cet hôpital en décembre 2009 une alimentation électro-solaire qui assure dorénavant un éclairage nocturne (pour les urgences et les personnes hospitalisées) et l’alimentation du réfrigérateur stockant les vaccins (qui doivent être conservés entre 4 et 8 °C).
L’orientation défavorable des pans de toit ainsi que la proximité de nombreux arbres nous a mené à devoir construire une structure portant les panneaux photovoltaïques au dessus d’une « encoche » entre deux ailes du bâtiment.
Charles Cousin a conçu une structure porteuse au dessus du vide, pour les 14 panneaux photovoltaïques. Cette structure antivol est constituées de lourdes cornières métalliques en U, dans lesquelles sont glissés les panneaux ;  le cadre étant fermé par des barres soudées.

Charles expliquant son concept au soudeur
La structure est assemblée
On hisse les panneaux
Les panneaux sont glissés dans leur support
Soudures finales des cadres
Câblage série-parallèle
Ben câblant les panneaux
Les 14 panneaux
L’électricité solaire pour la mère et son enfant…

Le câblage électrique encastré avait été prévu lors de la construction des bâtiments, mais jamais utilisé. Les trois électriciens togolais travaillant avec IAS ont dû faire un travail de fourmi pour retrouver les circuits dans la multitude de câbles débouchant dans la pièce où nous avons naturellement installé la centrale électro-solaire.

L’état initial du réseau interne…
Léonard et ses deux collègues câblant le 230V

Dans ce local formant la centrale d’électricité renouvelable, un bloc de 10 batteries au gel de 12V accumule l’énergie provenant des panneaux, contrôlée par un régulateur électronique. Deux onduleurs de 2’500 Watts alimentent chacun la moitié de l’hôpital en 230 V / 50 Hz : un réseau beaucoup plus précis et stable que celui du groupe électrogène public de Mandouri,… et que le réseau public qui alimente épisodiquement la capitale du Togo.

Les onduleurs et les accumulateurs
La centrale électro-solaire terminée
Le jour de l’inauguration, la centrale a déjà débité 100 kWh
Le frigo OMS conservant les vaccins
Le hall éclairé
Bernard Béroud, Catherine Jelk et Charles Cousin devant la porte de la centrale électro-solaire
Lors de l’inauguration, le député du Kpendjal Augustin Sambiani, Bernard Béroud, Joaquina Rios, le Chef Canton de Mandouri et Jacques Painot

L'énergie fournie